Sortie de confinement : l’appel de la nature

Après plus de deux mois à rester confinés, les adeptes du trekking attendent le bon moment pour reprendre contact avec la nature. Pendant que les amoureux du vert, du bleu et de la montagne étaient confinés, les forêts, les lagons et les réserves montagneuses se regénéraient. Nous nous sommes permis quelques clichés des coins les plus appréciés des randonneurs.

Nous nous dirigeons vers la fin du confinement, mais il ne faudrait pas que l’excitation des retrouvailles conduise à un comportement irrespectueux envers les différentes composantes de la biodiversité mauricienne. D’autant plus que le 22 mai dernier, le monde a célébré la Journée mondiale de la biodiversité.

Poste-Lafayette

Alors que le lagon se repose, les intempéries n’épargnent pas la plage. La pandémie capte notre attention et pendant ce temps, un autre fléau continue à nous frapper : le changement climatique et ses effets. La plage de Poste-Lafayette est érodée au point que les racines des arbres sont mises à nu. Cependant, cette partie de l’île conserve son côté sauvage et attirant.

Vallée-des-Prêtres

Au pied du Pieter Both, les sentiers sillonnant la montagne enchantent les randonneurs. Par un après-midi ensoleillé, les amoureux de trekking sauvage peuvent s’y rendre. Or, ce lieu peu fréquenté garde son aspect naturel.

Le Sud

De Rivière-des-Anguilles à Souillac, les aires d’excursions et de trekking sont nettoyés pour accueillir les premiers randonneurs.