Roumaan Issemdar : en harmonie avec la nature

Cette semaine-ci, nous allons à la rencontre de Roumaan Issemdar. Celle qui a gravi le Kilimanjaro vit en harmonie avec la nature.

En tant que scoute, elle a appris à connaître et  à respecter davantage la nature à travers diverses activités, notamment des camps, des randonnées, ce qui fait d’elle une citoyenne responsable et respectueuse de l’environnement.

Elle opte toujours pour des approches écologiques dans son quotidien. Au fil des années, son engagement a pris plusieurs formes. Aujourd’hui, la conservation de l’environnement fait partie intégrante de sa vie personnelle, sociale et professionnelle.

Elle a toujours été passionnée par la nature et ses merveilles, ce depuis son jeune âge.

À la maison, avec sa famille, elle essaie d’avoir une approche responsable, en réparant les objets et en leur redonnant une  deuxième vie. Roumaan Issemdar est, d’ailleurs, fan du recyclage. Les vieux objets dont elle n’a plus besoin, tels que les vêtements, les appareils électroménagers et les meubles, sont redistribués.

Pas de place pour le plastique et le gaspillage dans sa vie de tous les jours. Les pots en verre sont utilisés pour le stockage des aliments et pour leurs semences, qui seront plus tard mises en terre. « Je me considère chanceuse d’avoir des parents qui adorent le jardinage », explique Roumaan Issemdar. Dans son jardin, on trouve des bananes, oranges, jambalaques, bergamotes, cerises, letchis, olives, goyaves, fines herbes et chouchous.

Comment vit-elle la crise du Covid-19 alors ? « La crise sanitaire du Covid-19 m’a non seulement fait prendre conscience de l’importance de l’autosuffisance alimentaire, mais aussi de la surconsommation. » Depuis le début du confinement, au sein de la famille, ils ont considérablement réduit leur consommation, tant sur le plan alimentaire qu’en matière d’électricité et d’eau. Sa famille a commencé à récupérer l’eau de la pluie pour assurer l’arrosage, faire du compost, mais aussi produire quelques détergents naturels.

Et son lien avec la nature ? Amoureuse de la nature, elle aime les montagnes, la forêt, les lacs et la plage. Une fois par semaine, après le travail, elle assiste à un coucher de soleil à la plage de Flic-en-Flac, histoire de se ressourcer.

Et les samedis, elle se consacre au trekking, à des balades dans les bois ou à la découverte d’un nouvel endroit en pleine nature « qui respire la fraîcheur et où je peux admirer ses merveilles et contempler l’immensité de Dieu ». Elle favorise, d’ailleurs, des escapades nature lors de ses voyages :  montagnes, lacs, forêts, réserves naturelles, cascades.

En 2012, elle a gravi le Kilimanjaro.