Quoi de Vert ? – Cindy Sophie, Assistante de direction et responsable des projets environnementaux au sein de MC Vision : «Adopter une orientation écologique est une responsabilité, un choix, un besoin»

Quoi de Vert part à la rencontre de MC Vision, entreprise de diffusion de chaînes câblées à Maurice. Cindy Sophie explique la série de mesures écologiques mises en place par la direction de l’entreprise.

Quelles sont les mesures écologiques mises en place par MC Vision ?
En tant qu’entreprise citoyenne et écoresponsable, MC Vision a mis en place, et ce depuis plusieurs années déjà, une politique visant à réduire son impact écologique. Nous privilégions, par exemple, les énergies renouvelables pour nos opérations quotidiennes, notamment avec l’installation de panneaux photovoltaïques et la récupération d’eau de pluie pour l’arrosage des plantes et le nettoyage.

Nous limitons aussi l’utilisation du papier en proposant à nos clients et à nos équipes des alternatives numériques, telles que la communication par SMS et e-mail ou encore les contrats numériques. Le papier que nous utilisons est, par ailleurs, recyclable et certifié FSC.

MC Vision travaille avec des prestataires certifiés pour le recyclage de ses déchets papier, plastique, carton, métal ou encore électronique. Quant aux décodeurs, ils sont expédiés en France pour être recyclés, de même que les télécommandes, les câbles et les disques durs.

Nous organisons, participons et soutenons, donc, diverses initiatives écologiques, telles que le Citadel Revegetation Project, mis en place par l’association Friends of the Environment, dans l’objectif de reboiser certains endroits du pays.

L’utilisation du plastique a été drastiquement réduite. Les bouteilles d’eau en plastique ont été remplacées par des bonbonnes d’eau et tous les employés ont des tasses personnalisées avec leurs prénoms. De plus, des sacs en jute (réutilisables) ont été offerts aux employés, aux prestataires et aux abonnés.

La nature a sa place également dans nos locaux à Curepipe. Nous avons aujourd’hui un espace dédié aux plantes endémiques dans la cour et plusieurs plantes en pots ornent désormais les bureaux. De plus, chaque employé a reçu une plante médicinale, facile à entretenir, en cadeau. Geste qui a été apprécié par tous.

Depuis quand MC Vision met-elle en place ces installations et quel en est le résultat ?

Cindy Sophie

Les premières installations de panneaux photovoltaïques et du système de récupération d’eau de pluie datent de septembre 2011. Au fil du temps, nous avons renforcé ces systèmes, ajouté à cela la gestion des déchets et numérisé nos services et procédures. Cela nous a, non seulement, permis de limiter notre impact écologique, mais aussi de réduire nos dépenses directes et indirects.

Nous achetons moins de papier et d’encre, les frais en matière d’électricité et d’eau potable ont diminué, et nous avons aussi réduit les coûts d’archivage.

Nous avons récemment introduit le contrat électronique, qui nous permet de réduire encore plus l’utilisation du papier. En 2019, nous avons aussi reconverti nos affiches publicitaires en sacs de sport pour les employés.

Pensez-vous que c’est compliqué pour d’autres entreprises de mettre en place un tel système ?
Tout système est modulable en fonction des besoins et des capacités des entreprises. Elles ont donc la capacité de conceptualiser les projets environnementaux qui leur conviendraient. Les éléments clés de départ sont une volonté managériale et la désignation d’un champion. Vient alors la définition des projets, du plus simple au plus farfelu, qui se réaliseront en fonction de l’entreprise.

Mettre en place ce genre de projets n’est pas plus compliqué que d’autres ! Ce qui rend la tâche encore plus facile, c’est l’engagement de plus en plus accru des Mauriciens envers l’environnement. Nous avons désormais des prestataires compétents pour la gestion de ressources et des déchets.

La transition écologique, c’est maintenant !

Est-ce plus coûteux d’être une entreprise à orientation écologique ?
Adopter une orientation écologique est une responsabilité, un choix, un besoin. Comme chaque entreprise, tout projet environnemental se conceptualise autour d’une analyse de rentabilisation. Certaines initiatives écologiques nous permettent de faire des économies sur le long terme, notamment sur les factures d’eau et d’électricité, comme expliqué plus tôt.

Il faut aussi savoir que les bénéfices peuvent être tangibles ou pas, ils peuvent être financiers ou en matière de connaissances et de bien-être. Et là, il n’est pas possible de quantifier leur apport. Nous gagnons effectivement sur le plan personnel, en prenant les bonnes habitudes écologiques, ne serait-ce qu’en évitant le gaspillage énergétique. Par exemple, en éteignant son PC avant de sortir du bureau ou à travers une gestion optimale de l’air conditionné. Ces mêmes gestes peuvent être appliqués à la maison et transmis à nos familles, et cela n’a pas de prix.