Pollution : Les mangroves de la honte

Mangroves

Zone protégée par la convention Ramsar ? Dommage que la convention ne puisse pas se déplacer pour mettre la main sur les pollueurs. Depuis deux ans, des matériaux de construction gisent dans ces mangroves. L’Ong Kolektif Ecoguard a alerté la police de l’Environnement et les collectivités locales sur les cas de pollution affectant ce site depuis 2017.

Plusieurs campagnes de nettoyage ont été organisées dans cette zone par l’Ong pour sensibiliser les habitants. Or, le cas des mangroves de Pointe-d’Esny s’aggrave. Outre le béton, des riverains viennent y jeter toutes sortes de déchets. Les activistes de Kolektif Ecoguard sont désespérés.

À savoir que Pointe-d’Esny abrite 22 hectares d’une forêt de mangroves protégée par la convention depuis septembre 2011.

La forêt comprend des espèces de mangrove, dont le Rhizophora mucronata, et la plus rare, soit la Bruguieragymnorhiza. Le site contient aussi des vasières de plantes côtières tropicales et abrite des papillons indigènes Phalantaphalantha et Euremafloricolaceres.