Astuces : les bonnes pratiques vertes au quotidien

Le Défi Vert s’engage à vous fournir des astuces chaque semaine. Le but c’est de faire germer en chacun de nous un reflexe vert et des bonnes pratiques écologiques au quotidien.

Ne jetez pas vos déchets à la mer

Attendez de trouver une poubelle pour jeter vos déchets. Les déchets laissés sur place enlaidissent le coin et peuvent empoisonner la faune et la flore. Le plastique étouffe les poissons. Certaines matières sont très polluantes. Veuillez aussi baisser le volume de votre appareil sonore pour respecter la tranquillité du lieu.

Respectez la flore, les dunes de sable, les endroits marécageux et leurs espèces vivantes, et n’allumez pas de feu contre un arbre.

Gardez dans leur état sauvage les criques et les plages rarement visitées.

Enfin, alertez les autorités pour toute source de pollution que vous pourriez découvrir.

Éclairage

Profitez au maximum de la lumière du jour et optimisez son apport. Pour cela, installez-vous près des fenêtres pour lire ou travailler. Privilégiez les teintes claires, qui réfléchissent la lumière. Au cas où vous aurez besoin de lampes, adaptez-les à vos besoins. Il n’est guère nécessaire d’utiliser une ampoule de 80 W pour travailler, surtout si la pièce est peinte avec une couleur claire. N’oubliez pas qu’en enlevant la poussière des lampes, vous améliorerez leur flux lumineux d’au moins 20 %.

Améliorer la récolte en plantant des légumes et des fruits

Pour planter, vérifiez avant tout si le sol est argileux, sableux, granuleux, collant, etc. Renseignez-vous auprès des officiers de l’agro-industrie et collaborez aussi avec les voisins sur la question. Le but est d’améliorer la récolte en plantant les légumes et les fruits qui y poussent le mieux.

Pour leur croissance, les plantes ont besoin d’azote, de potasse, de phosphore autant que de calcium, de magnésium et de nombreux oligoéléments. Les engrais de synthèse dans le commerce apportent essentiellement les trois premiers éléments, mais sont utilisés au détriment de l’environnement. L’azote produit des résidus sous forme de nitrates toxiques, qui passent ensuite dans les nappes phréatiques et attirent les parasites sur les plantes. Quant aux phosphates, elles conduisent à la prolifération d’algues nocives, qui suffoquent la population animale dans les rivières.

C’est là que le compost a toute son importance.

Vive les hirondelles !

Aperçu au Trou-aux-Cerfs, ces petits oiseaux que l’on appelle les hirondelles. Elles se distinguent par leurs fréquents battements d’ailes, leurs vols saccadés et leur direction imprécise. Eh bien, la présence de ces oiseaux est un excellent indicateur en ville, parce qu’elles ne se nourrissent que d’insectes. Hélas, elles sont de plus en plus rares dans les villes. Même à la campagne, leur nombre décroît à cause des pesticides arrosés dans les champs. Dans les caves, comme celles de Roches-Noires, les visiteurs s’amusent à les effrayer. Protégeons-les, parce qu’elles nous font du bien en dévorant les insectes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *